News

COVID-19.info

Vulgarisation scientifique des avancées de la recherche sur la COVID-19

Immunité

A quoi ressemblent les cellules-mémoires CD8+ un an après infection ?

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la recherche biomédicale tente de mieux comprendre l’immunité à long terme contre le SARS-CoV-2. Au début de l’infection, les cellules T-CD8+ prolifèrent et s’activent en cellules effectrices au contact des antigènes viraux pour finalement éliminer les cellules infectées de l’organisme. Dans le cas de la COVID-19, nous […]

En savoir plus...

Les cellules NK efficaces contre le SARS-CoV-2 ?

L’immunité innée ou non spécifique est une des premières lignes de défense de l’organisme contre les pathogènes. Les cellules NK (Natural Killer) sont parmi les composants de cette immunité. Ces cellules sont des lymphocytes qui, contrairement aux lymphocytes B (LB) et T (LT) du l’immunité adaptative, n’ont pas besoin d’avoir déjà été en contact avec […]

En savoir plus...

Un détecteur cellulaire de l’ARN impliqué dans la défense contre la COVID-19

L’interféron de type I (IFN-I) joue un rôle essentiel dans les défenses de l’organisme contre le SARS-CoV-2. Ainsi, le traitement par IFN des cas graves de COVID-19 a montré son efficacité. Les interférons sont des cytokines, petites protéines-messagers qui orchestrent et régulent la réponse immunitaire en l’activant ou en la freinant. L’IFN de type I […]

En savoir plus...

Quelle immunité est la plus efficace ?

Acquérir une immunité efficace est un enjeu capital. Une bonne immunité est une protection robuste qui dure dans le temps. Mais il y a deux types d’immunité adaptative qui entrent en jeu pour nous protéger du SARS-CoV-2 : d’une part, l’immunité naturelle, acquise lors de l’infection par le virus, et d’autre part, l’immunité vaccinale, induite par […]

En savoir plus...

Des lymphocytes T CD4 de coronavirus endémiques activeraient l’immunité contre le SARS-CoV-2

Le SARS-CoV-2 a de nombreuses similarités avec les coronavirus humains endémiques (HCoV), responsables d’infections courantes. Plusieurs études suggèrent qu’il existe une immunité anti-HCoV capable de répondre au SARS-CoV-2, bien que son rôle dans la physiopathologie COVID-19 ne soit pas clair. Cette immunité croisée est sujette à de nombreux débats, mais au vu de son importance […]

En savoir plus...

Les anticorps se renforcent au cours de la convalescence

Les anticorps neutralisants produits à la suite d’une infection ou de la vaccination sont une composante essentielle de l’immunité antivirale. Au cours d’une infection par le SARS-CoV-2, la principale cible des anticorps neutralisants est le domaine RBD (pour « Receptor Binding Domain ») de la protéine Spike (S) du virus. Le domaine RBD est la région en […]

En savoir plus...

Les interférons, indicateurs de sévérité ?

Les cas sévères de COVID-19 sont caractérisés par des niveaux élevés de cytokines pro-inflammatoires dans la circulation sanguine ainsi que par une inflammation exacerbée. En particulier, les interférons (IFN) sont des cytokines antivirales qui font l’objet d’une attention particulière. Ils sont composés de 3 familles : les IFN-I (⍺ et β), les IFN-II (ɣ) et les […]

En savoir plus...

Un anticorps plus efficace cible une région stable de Spike

Les coronavirus sont des pathogènes zoonotiques (nés chez les animaux) qui ont créé des pandémies ces 20 dernières années. Les 3 coronavirus les plus pathogènes pour l’homme appartiennent au genre β-coronavirus : SARS-CoV-2, SARS-CoV et MERS-CoV. La protéine de surface Spike (S) des coronavirus permet l’entrée du virus dans la cellule. La sous-unité S1 de […]

En savoir plus...

Les variants sont-ils neutralisés par la réponse-anticorps ?

L’émergence des variants préoccupants (variants of concern, VOC), différents de la souche de Wuhan d’un point de vue antigénique et fonctionnel, remet en question l’efficacité des vaccins actuellement déployés car ils peuvent échapper aux anticorps neutralisants (nAb). En particulier, les variants Alpha (⍺) anglais, Gamma (ɣ) brésilien, Bêta (β) sud-africain et Epsilon (ε) californien portent […]

En savoir plus...

Des anticorps efficaces contre les variants

Les variants préoccupants (variants of concern, VOC) du SARS-CoV-2 sont plus transmissibles, potentiellement plus virulents et sont capables d’échapper aux anticorps neutralisants (nAb), qu’ils soient thérapeutiques, induits par infection naturelle ou par vaccination. Spike régit l’entrée virale et est composé, entre autre, du RBD (receptor binding domain) qui interagit avec le récepteur humain ACE2. Comparés […]

En savoir plus...
error: Content is protected !!