News

COVID-19.info

Vulgarisation scientifique des avancées de la recherche sur la COVID-19

Virus

Un réplicon du SARS-CoV-2 : un outil précieux pour son étude

Pour combattre le SARS-CoV-2 et s’armer de thérapeutiques efficaces, nous devons l’étudier et tester des traitements candidats. Il est pourtant compliqué d’utiliser le virus en culture cellulaire pour des raisons principalement de sécurité. C’est un virus contagieux et dangereux, il vaut donc mieux éviter de le manipuler. Des chercheurs (des universités Rockefeller, New York, USA, […]

En savoir plus...

Comment les convergences renforcent le virus

Au début de la pandémie, le SARS-CoV-2 a infecté une population qui n’avait jamais rencontré de virus proche et qui ne lui opposait donc aucun anticorps adapté. S’il est devenu plus transmissible, c’est en raison des mutations D416G (dans Spike) et P323L (dans la polymérase) qui sont rapidement apparues. Un an après, 3 lignées ont […]

En savoir plus...

Comment les mutations structurelles de Spike expliquent le renforcement des variants

Depuis le début de la pandémie COVID-19, des variants du SARS-CoV-2 sont apparus. Parmi eux, les « variants préoccupants » (variants of concern, VOC) ont acquis plusieurs propriétés biologiques : meilleure transmissibilité, virulence accrue, résistance aux anticorps neutralisants acquis par vaccination ou par infection naturelle, échappement aux traitements et à certaines méthodes de détection. Ces propriétés s’expliquent par […]

En savoir plus...

Les facteurs génétiques de l’infection par le SARS-CoV-2

Une des plus remarquables caractéristiques d’une infection par le SARS-CoV-2 est le large panel de symptômes qu’elle peut provoquer, de l’infection asymptomatique jusqu’aux cas mortels de détresse respiratoire. Même si on sait déjà que les facteurs environnementaux et sociaux jouent un rôle important dans la sensibilité à l’infection par le SARS-CoV-2, le rôle des facteurs […]

En savoir plus...

Une seule mutation aurait permis la transmission à l’homme

Les récentes émergences de SARS-CoV (2003), MERS-CoV (2013) et SARS-CoV-2 (2020) ont démontré le haut potentiel épidémique des coronavirus. De nombreuses souches isolées chez les chauves-souris ou les pangolins sont très proches du SARS-CoV-2 (>96% d’homologie pour RaTG13), ce qui indique une origine animale de la pandémie COVID-19. Pourtant, les mécanismes responsables du franchissement de […]

En savoir plus...

Les chauves-souris d’Asie abriteraient de nombreux coronavirus

La plupart des virus humains ont une origine animale. La chauve-souris est notamment un réservoir viral important (comme pour les virus Ebola, Marburg, Coronavirus et Rage) et représente 22% des espèces de mammifères, soit plus de 1420 espèces. En 2019, 6 coronavirus humains (HCoVs) étaient connus : HCoV-229E, HCoV-OC43, HCoV-NL63, HCoV-HKU1, MERS-CoV et SARS-CoV. Au […]

En savoir plus...

Un autre coronavirus pourrait atteindre l’homme

Le SARS-CoV-2, nouveau coronavirus identifié et isolé au début de l’année 2020, s’est répandu à travers le monde. Au 5 mars 2021, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) avait enregistré plus de 114 millions de personnes infectées et 2,5 millions de décès. Le SARS-CoV-2 semble proche de coronavirus des chauve-souris, suspectées d’être un réservoir du […]

En savoir plus...

Le parcours du ribosome

Le génome viral (de l’ARN pour le SARS-CoV-2) est composé de près de 30 000 bases azotées, de 4 sortes répétées pour former un code. Pour le lire, il faut passer par un ribosome, c’est-à-dire une grosse protéine qui se déplace le long de l’ARN. Dans le cas d’une infection, les ribosomes de la cellule sont […]

En savoir plus...

Des nouvelles cibles sur Spike

Des vaccins et des traitements contre la COVID-19 sont déjà sur le marché, d’autres sont encore en développement. La principale cible de ces vaccins et des traitements à base d’anticorps thérapeutiques est la protéine virale Spike (S). Cette protéine, située à la surface du virus, est trimérique (assemblage de 3 protéines) et permet l’entrée du […]

En savoir plus...

Transmission et diversité du SARS-CoV-2

Comme tous les virus, et en particulier les virus à ARN, le SARS-CoV-2 commet des erreurs, lors de la réplication de son génome, qui entraînent des mutations et l’apparition de nouveaux variants. Ces mutations peuvent conférer au virus un avantage sélectif (augmentation de la transmissibilité ou échappement à la réponse immunitaire). C’est le cas, notamment […]

En savoir plus...
error: Content is protected !!